Domaine de Lahaye: la minéralité et la finesse au cœur du Jura

Direction le cœur du Jura, au pied du magnifique site classé de Château Chalon et plus particulièrement au Domaine de Lahaye. Créée en 2003 par Jean-Pierre et Guillaume Tissot, cette exploitation familiale dispose de 6,80 hectares de vignes. 

Domaine de Lahaye

Nous rencontrons Guillaume Tissot qui a repris les rênes du domaine en 2016.

8 générations de vignerons passionnés

Tout commence donc en 2003 lorsque Jean-Pierre Tissot et son fils Guillaume décident de créer le Domaine de Lahaye au pied du rocher de Château Chalon, haut lieu de l’histoire viticole du Jura. Si le premier est vigneron depuis les années 70 avec sa propre exploitation à Nevy sur Seille, le second a grandi au milieu des vignes puis est passé par les bancs de l’École des Vins de Beaune et a obtenu un BTS en commerce. Après ses études et des expériences viti-vinicoles dans le Gard et dans le Jura chez des confrères, il revient en 2000 travailler aux côtés de son père. En 2016, Jean-Pierre Tissot prend sa retraite, laissant ainsi à Guillaume les rênes du domaine. Si son père lui a transmis tout son savoir-faire et sa passion, c’est que l’histoire dure déjà depuis 8 générations dans la famille Tissot, vigneron de père en fils. Aujourd’hui, Guillaume prend soin du Domaine de Lahaye et travaille en viticulture raisonnée pour obtenir des raisins exprimant au mieux ses beaux terroirs. Sur des sols argilo-calcaires et des marnes bleues, caractéristiques de l’appellation Château Chalon, il exploite 4 cépages emblématiques dont des cépages autochtones jurassiens : le Savagnin et le Chardonnay pour les vins blancs et le Pinot noir et le Poulsard pour les vins rouges. En véritable passionné, Guillaume sort des sentiers battus pour proposer des cuvées de grande qualité, d’ailleurs reconnues par les plus grands guides et concours professionnels français. 

© Domaine de Lahaye

Des vins tout en finesse

Si le respect de l’environnement est une notion fondamentale pour Guillaume, la qualité des vins aussi. Le style de ses vins ? « Nos vins se caractérisent par une belle minéralité et une grande finesse pour les vins blancs et nos vins rouges sont fruités et relativement faciles à boire », explique Guillaume. C’est le cas de leur Château Chalon 2011, une cuvée d’exception qui a la particularité d’avoir été élevée sous voile pendant 6 ans, c’est à dire qu’on laisse un vide d’air pour que le vin par réaction se protège avec un voile de levures. De plus, ce vin jaune 100% Savagnin est présenté dans un clavelin, une bouteille de 62 cl à la forme bien particulière, réservée à ce type de vin car au moment du soutirage (séparation du vin de ses lies), il y a une perte effective de 40% du vin. Avec sa robe jaune dorée caractéristique, ce vin au nez intense de noisette et d’amande séduit par ses arômes de noix fraîche avec de jolies notes épicées et mentholées. Servi entre 12 et 15°, il accompagnera parfaitement du comté jurassien, un bloc de foie gras ou encore un poulet au vin jaune et aux morilles.

Dans un autre style, leur Macvin qui est l’assemblage de 2/3 de jus de raisins non fermenté avec environ 1/3 de marc du Jura vieilli 2 ans en fûts de chêne est un vin d’apéritif gourmand que l’on peut déguster très frais seul ou accompagné d’une dose de crémant. Avec ses arômes de mirabelle, de fruits jaunes et ses notes florales (acacia, tilleul), ce 100% Chardonnay se mariera très bien avec un melon au jambon cru, des fromages à pâte persillée (roquefort, bleu), des desserts au chocolat ou encore une glace aux noix. Pour rafraîchir le vin sans le diluer, Guillaume conseille d’ajouter des raisins congelés dans le verre au moment du service, une astuce gourmande et du plus bel effet !

© Domaine de Lahaye

Concernant les vins rouges, leur Côtes du Jura 2016 est un vin issu exclusivement du Pinot Noir très fruité grâce à un égrappage manuel (les rafles ont été retirées pour ne conserver que les baies de raisin et ainsi éliminer des goûts végétaux désagréables) et une macération carbonique (macération des baies entières sans les écraser pour obtenir un maximum d’arômes primaires). Ce vin rouge séduit par ses arômes de cassis, de cerise et de myrtille avec des notes légèrement épicées et des tanins souples. Idéal avec un rôti de bœuf ou encore des viandes blanches, ce vin peut se garder environ 5 ans.

Si vous passez dans le vignoble Jurassien, vous savez maintenant où vous arrêter ! Guillaume sera ravi de vous recevoir pour vous faire découvrir ses vins.

 

Achetez en direct du vigneron