4 anecdotes pour que la Bourgogne n'ait plus de secret pour vous

Vous savez sûrement que la France compte 13 régions viticoles. Vous avez aussi probablement entendu dire qu'avec ses 28 000 hectares, la Bourgogne constitue l'un des plus vastes vignobles français et qu'elle se divise en 6 sous-régions.

Comment devenir incollable sur la Bourgogne?

Mais savez-vous pourquoi le pinot noir constitue actuellement le principal cépage utilisé pour l'élaboration des vins rouges de Bourgogne ? Connaissez-vous l'histoire de la célèbre vente aux enchères les Hospices de Beaune ? Voici 4 anecdotes pour devenir incollable sur la Bourgogne.

1) Parlez-moi de Climats !

FotoliaComp_39505364_jlfhI06cPka7Q131e0JoLSLsoXpSPTFz_NW40

"En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre". En disant cela, l'écrivain et journaliste Bernard Pivot illustre une caractéristique du vignoble bourguignon que l'on ne retrouve nulle part ailleurs : les Climats. Un brin trompeur, ce terme ne fait pas référence à la météo, mais à des parcelles de vigne, soigneusement délimitées selon des critères spécifiques (histoire, sol, sous-sol, géolocalisation, micro-climat).

Au total, la Bourgogne compte 1463 Climats, qui s'étendent de Dijon à Santenay, au sud de Beaune. Les vins issus d’un Climat sont classés selon une hiérarchie précise (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru). Certains vins ont même donné leur nom à des Climats, tels que le Chambertin, le Clos de Vougeot, le Corton, le Montrachet, le Musigny et la Romanée-Conti.

2) Pourquoi trouve t-on principalement du pinot noir dans les vins rouges de Bourgogne ?

Vin-Bourgogne

Tout amateur de vin de Bourgogne qui se respecte sait pertinemment que la plupart des vins rouges de Bourgogne sont élaborés à partir de pinot noir. Mais pendant longtemps, c'est le gamay qui occupait la première place en Bourgogne. Jusqu'à ce que le duc Philippe II de Bourgogne, surnommé "Philippe le Hardi" s'en mêle.

Soucieux de redorer le blason des vins de Bourgogne, le souverain rédige en 1395 un édit ordonnant d'arracher les plants de Gamay au profit du Pinot Noir, cépage beaucoup moins connu du grand public à l'époque et capable de générer des vins plus complexes. Mais, en dépit de l'interdiction, les habitants de Bourgogne s'accrochent au gamay, qui réapparaît progressivement dans les vignes. Jusqu'en 1935, où la Bourgogne obtient le label Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) et où les territoires sont complètement réorganisés. Le gamay est donc transféré dans son vignoble voisin du Beaujolais et officiellement remplacé par le pinot noir.

3) Hospices de Beaune : 5 siècles d'histoire 

hp

Tous les ans, le gratin du monde vinicole, mais aussi les amateurs de vin, se ruent en Bourgogne pour assister à ce qui est devenu, en l'espace de 155 ans, l’un des événements les plus importants du monde du vin: les Hospices de Beaune. Cette grande vente aux enchères annuelle propose des crus de l'AOC Côtes de Beaune produits dans un vignoble rattaché à un hôpital dont la construction date de.... 1443 !

À l'époque, le chancelier du Duc de Bourgogne Nicolas Rolin décide de construire un établissement pour héberger les beaunois sans domicile et sans ressource. Il crée ainsi les Hospices de Beaune. Outre son style architectural gothique exceptionnel, l’établissement dispose d’un vignoble dès son ouverture. Une première en France ! Le vignoble des Hospices de Beaune s’agrandira au fil du temps, grâce à des aides financières et des dons de plants de vignes.

4) Un Côte de Nuits sur la Lune

420344_10150585610498995_1577194623_n

L'influence des vins bourguignons est devenue telle que, dès le 19 siècle, l'écrivain Jules Verne s'en empare dans son ouvrage  Autour de la LuneDans ce roman d'anticipation, les trois protagonistes Michel Ardan, Impey Barbicane et le capitaine Nicholl décident d'aller sur la Lune via un obus géant, tiré par un canon de même envergure. Lorsqu'ils arrivent à destination, ils arrosent leur succès autour d'une bouteille de Nuits-Saint-Georges. Un siècle plus tard, l'astronaute Neil Armstrong décide, lors de la Mission Apollo 11, de rendre hommage au roman de Jules Verne et dépose une étiquette de vin de Nuits-Saint-Georges sur la Lune !