3 anecdotes sur les vins d'Alsace

Si l'on vous dit Alsace, vous penserez sûrement choucroute, flammekueche, bretzel... Mais connaissez-vous les vins de cette région et le mystère qui les entoure ? Savez-vous par exemple pourquoi les pieds des verres à vin alsaciens sont verts ? Voici trois anecdotes que vous ignorez peut-être sur les vins d'Alsace.

1) Le vin le plus vieux du monde habite à Strasbourg !

640px-Absolute_cave_historique_hospices_02

Si vous avez l'occasion d'aller à Strasbourg, arrêtez-vous à la Cave historique des hospices civils de Strasbourg. Car c'est là que se cache le vin le plus vieux du monde. Il s'agit d'un vin blanc d'Alsace, élaboré en 1472...il compte donc 546 années au compteur ! Depuis sa découverte, ce vin a été dégusté à trois reprises : en 1576, lors de la signature de l'accord d'assistance mutuelle entre Strasbourg et Zürich, en 1718, pour la pose de la première pierre de l'hôpital civil, et en 1944, pour célébrer la libération de Strasbourg. Conservé pendant toutes ces années dans un tonneau de 450 litres, le vin demeure apte à la dégustation. Des oenologues ont en effet affirmé qu'il possède encore une vive acidité, ainsi qu'un nez expressif. Incroyable, n'est-ce pas ? D'autant plus qu'en 2015, le vin a été transposé dans un tonneau flambant neuf. Il pourrait alors vivre encore pendant 250 ans...

2) Pourquoi les pieds des verres à vin alsaciens sont verts ? 

6-verres-a-vin-d-alsace-motif-hansi

Avec leur longue tige et leur pied vert, les verres à vin alsaciens se reconnaissent entre mille. Mais, pourquoi leurs pieds sont verts au juste ? La légende raconte que ces verres seraient apparus au 19ème siècle. À cette époque, les viticulteurs de l'époque privilégiaient la quantité à la qualité, ce qui donnait naissance à des vins aux reflets verts, signe de manque de maturité du raisin. Pour masquer ce "défaut", les viticulteurs servaient donc leur vin dans des verres à pieds verts en prétextant que leur couleur un peu verdâtre provenait du verre et non du vin ! Aujourd'hui, les verres alsaciens se font rares, car ils sont peu propices à la dégustation. En effet, le gobelet (c'est-à-dire la partie du verre dans laquelle on sert le vin) est tellement petit qu'il est difficile de faire tourner son vin sans en perdre une goutte ! Mais si vous cherchez absolument à vous procurer un verre alsacien traditionnel, rassurez-vous, c'est possible. Vous trouverez ce type de verre dans les boutiques de souvenirs de la région ou directement en ligne.

3) En Alsace, on boit du vin chaud... blanc !

mulled-wine-972827_960_720

Épices, cannelle, vin rouge, citron... Tout comme le grog, le vin chaud est devenu l'un des breuvages hivernaux les plus appréciés des Français. Mais avez-vous déjà goûté du vin chaud blanc ? Une aberration vous dites ? Pourtant, c'est une chose courante en Alsace. La raison ? Le vin rouge représente seulement 3% des productions du vignoble alsacien. Pour La Tribu des Gourmets, dont les membres se définissent comme des "promoteurs du vin chaud au blanc d'Alsace", c'est naturel de privilégier le vin blanc. "L’Alsace est une terre de vins blancs. Et, avec Strasbourg comme "capitale de Noël", il est logique que le vin chaud ait de nombreux liens avec ce coin de France !", estime Didier Bonnet, président de la Tribu des Gourmets. La recette alsacienne du vin chaud mélange des cépages typiques de l'Alsace tels que le sylvaner, le riesling ou le pinot blanc. "Les notes d’agrumes du vin blanc sont soulignées par les fruits frais (orange, citron) que nous ajoutons à la recette", précise Didier Bonnet.